Si tu fais comme les autres, tu auras les mêmes résultats qu’eux.

Voilà comment j’ai transformé ma voiture en machine à cash. Elle est tout simplement devenue un actif.

Comme tout le monde, j’ai voulu me faire plaisir (et un peu pour la frime) avec une belle voiture, que j’ai bien sûr achetée neuve. J’étais content mais elle me coûtait très cher en assurance.

Lorsque j’ai commencé à investir dans l’immobilier, je me suis vite rendu compte qu’avoir un véhicule avec un grand coffre était vraiment très pratique. Je n’ose même plus imaginer le nombre de voyages que j’ai dû faire en faisant attention aux sièges lorsque je transportai des meubles ou autres décorations (parfois j’en avais jusqu’au pare brise).

Vous me direz qu’il me suffisait de louer un camion de temps en temps. Chose que j’ai faite mais cela reste contraignant et coûteux.

Qui dit problème dit solution: changer de voiture.

J’ai donc mis en vente ma belle voiture: une Seat Leon dernière génération et je me suis mis en quête d’un petit utilitaire suffisamment grand pour transporter un frigo.

J’ai donc trouvé un super Fiat Scudo, bien vieux mais roulant encore 🙂

20180324_153455

20180711_181822

Adieu mon joli passif, bonjour mon super actif.

Du coup, je me suis dis que le louer serait une bonne idée, étant souvent en déplacement, je m’en sers peu et je n’aurai aucun scrupule car il n’y a pas de valeur.

Après quelques temps d’exploitation, elle me rapporte en moyenne 200€ par mois grâce aux applications comme drivy ou ouicar. A ce rythme elle sera vite amortie.

C’est comme cela que ma nouvelle poule aux œufs d’or a remplacé le lion espagnol.

Malgré quelques regrets de quitter une très bonne voiture (pour quelques temps), celle-ci a laissé la place à de nouveaux avantages. Maintenant je ne cherche plus vainement mon véhicule sur un parking, je le repère de loin grâce à sa hauteur et c’est la même chose quand j’arrive dans ma caserne: on m’ouvre directement car je suis facilement reconnaissable…j’ai fait différemment.

Parlons fiscalité
impots

Avec le calcul des frais kilométrique, votre imposition sera toujours nulle mais il vous restera les prélèvements sociaux  à régler.

Catégories : Blog