Investir en bourse fait toujours peur. Pourtant avec un peu de formation, ce n’est pas si compliqué que cela si on y regarde bien.

L’adage: »n’investis que ce que tu es prêt à perdre » est encore plus vrai ici. La bourse peut vite devenir invasive si l’on y prend garde. Elle joue fortement sur les émotions.

Il existe deux façons selon moi (je ne parlerai pas des ETF/ obligations et immobilier):

  • le day-trading
  • les dividendes

Le premier est assez difficile mais c’est celui qui rapporte le plus. Ce n’est pas pour rien si les traders ont une vie de fou. Il faut être continuellement dessus, se renseigner sur l’actualité, suivre les cours… c’est très prenant et stressant. Une formation approfondie est nécessaire.

La deuxième est celle que l’on pourrait appeler la méthode « bon père de famille ». Elle consiste à acheter des actions et à les garder sur le long terme afin de profiter des dividendes et pourquoi pas d’une plus value. Cette façon d’investir comporte plusieurs avantages. Le premier et non des moindre, la suppression ou du moins la forte diminution du stress. Vous achetez et vous n’y touchez plus. Le principe est d’acheter des actions dites aristocrat dividend, c’est à dire que les dividendes qu’elles versent sont en constante augmentation depuis au moins 10 ans (ce n’est pas le seul critère à regarder mais c’est un bon point de départ). Choisissez des entreprises fiables, qui vous parlent, n’investissez pas à l’aveuglette, informez vous sur les sociétés que vous achetez.

Un principe simple également est de ré-investir les dividendes que vous touchez en rachetant des actions.

Pour plus d’informations sur cette méthode, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site: Revenus et dividendes

 

Afin d’être moins impacté par les cours de bourse, il est préférable de ne pas mettre tous ses « oeufs » dans le même panier. Variez vos actions par secteur d’activité (alimentaire, informatique, pharmaceutique…) et par pays.

 

Avant de vous lancer, il vous faudra choisir « l’enveloppe » dans laquelle vous allez investir: le PEA ou le compte titres. La fiscalité et l’utilisation ne sont absolument pas les mêmes entre les deux. Si vous n’avez pas encore de PEA, je vous conseille d’en ouvrir afin de profiter des avantages fiscaux.

Le PEA ne permet d’accéder qu’au marché européen.

Le compte titre est ouvert au monde entier mais sa fiscalité est plus forte.

Catégories : Bourse